Cliquez les boutons pour suivre la Chronique du Cybermonde dans:

Add to Google Reader or Homepage

Add to netvibes

Subscribe in Bloglines

Add to Excite MIX

Add to fwicki

http://www.wikio.fr

La 3D Orange, gratuitement accessible dès le 23 Mai

A cette date les abonnés Orange pourront découvrir la nouvelle chaîne Orange 3D au sein de leur bouquet TV.

Orange 3D commencera par diffuser des matchs du tournoi de Rolland Garros, pour progressivement passer à d’autres contenus comme des concerts, de la boxe et bien évidemment des matchs du Mondial de football 2010 !

  • Quels sont les prérequis techniques ?
  • Comment ça marche ?
  • Il y a t il des limitations ?

Voici en synthèse ce que je vous propose au sein de ce billet.

Tous les commentaires sont les bienvenus.

Certains prérequis techniques seront indispensables pour pouvoir jouir de ces spectacles en 3 Dimensions :

  • Un débit internet ad-hoc, d’ores et déjà acquis pour les heureux bénéficiaires de l’offre fibre optique Orange,
  • Un téléviseur 3D compatible
  • Et sa paire de lunettes dédiées.

Qu’est-ce qu’un téléviseur 3D compatible ?

C’est une dalle capable d’un rafraichissement élevé, pour afficher de nombreuses données (les images) en un minimum de temps.

Les lunettes 3D sont synchronisées à cette fenêtre d’affichage, occultant à intervalle de temps régulier, l’œil gauche puis l’œil droit.

Cet aveuglement alternatif trompe notre cerveau, « juxtaposant» l’image dédiée à chacun de nos yeux, créant ainsi l’effet 3D tant souhaité, voilà pourquoi la fréquence d’affichage du téléviseur est fondamentale : La bande passante, celle d’affichage, pour un format donné (HD ou non) est quasiment doublée.

La synchronisation avec les lunettes se fait dans la majorité des cas par infrarouge, outre le fait que l’on se battra pour être face à l’écran, les protocoles de synchronisation rendent hélas, les lunettes incompatibles avec un téléviseur d’une autre marque.

Les techniques d’occultation ont quant à elles créés deux catégories de lunettes : les passives (polarisantes, c’est le téléviseur qui émet l’onde lumineuse nécessaire, les lunettes ne font que réagir) et les actives (synchronisées avec le téléviseur elles décident quand et quel oeil occulter).

Les passives ne fonctionnent qu’avec quelques téléviseurs d’entrée de gamme de la marque LG, et ne coûtent qu’une vingtaine d’euros la paire supplémentaire.

Les actives se retrouveront sur les modèles de milieu et haut de gamme, pour un coût moyen toutes marques confondues d’une centaine d’euros la paire en sus (quand même ! Sachant que les téléviseurs sont en général livrés avec deux paires de lunettes, reste encore à débourser 200 euros en moyenne pour équiper le reste de la famille…)

Le processus global fonctionne parfaitement, les couleurs sont totalement restituées (contrairement aux procédés anaglyphes – décalages de couleurs – Vous vous rappelez ? un peu du genre du « Monstre du lac noir » que nous avons tous vus étant enfant – enfin les quadras… comme moi).

A contrario une luminosité moindre devra être compensée par des téléviseurs à la luminosité supérieure à ceux 2D.

(le VT25 de Panasonic, est aujourd’hui considéré comme le maître étalon des téléviseurs HD 3D. Ici avec ses lunettes actives, il fournit une dalle de 50 pouces, un rafraichissement de 600Hz, et un contraste de 5 000 000 : 1 !)

Enfin avant d’afficher les images, le téléviseur devra les décoder.

Afin de requérir des bandes passantes, internet cette fois, accessibles par tous, ou presque, les images sont envoyées compressées sur les tuyaux du FAI.
A la réception la « Box » opère une première opération de désencapsulation des informations avant de les transmettre au téléviseur qui pour les restituer à son tour sous nos yeux ébahis devra comprendre le schéma de compression utilisé, et faire les calculs idoines pour retransmettre l’image d’origine.
Ce sont les fameux codecs.

Orange bat tout le monde de vitesse, et réussit à s’imposer en « Hérault » de la 3D.

Ses détracteurs, eux, pointent déjà du doigt les décisions économiques prises quant au déploiement de la fibre: 1 pour 60 utilisateurs, et calculent que les limites seront atteintes dès…demain…

Si cela s’avère vrai (99% de chances que ce soit le cas d’ici deux ans à mon humble avis), l’opérateur sera obligé de rouvrir les trottoirs pour passer à 1 fibre pour 40 ou 30 usagers… l’économie devenant un énorme gaspillage sans parler des frustrations crées.

Il reste sinon, pour profiter pleinement des matchs en 3D, avec chips au vinaigre et bière fraîche en main, à se rendre au stade…

Voila vous savez tout ou presque.

Vous passez trop de temps devant votre écran ;-)

Au plaisir de vous lire.
Christophe Carvounas.

FacebookTwitterGoogle+LinkedIn

Leave a Reply

  

  

  


*

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>